Yoko Ogawa

Auteure japonaise de romans courts, nouvelles et essais

Biographie de Yoko Ogawa

Yoko Ogawa, auteure japonaise, est née le 30 mars 1962 à Okayama. Elle a écrit de nombreux romans courts (principalement de 1989 à 1994) puis elle s’est mise aux nouvelles et essais.

Elle a effectué ses études à l’université de Waseda à Tokyo, en littérature américaine et japonaise dont elle est sortie diplômée.

Elle vit aujourd’hui avec son mari et son fils à Ashiya, Hyogo.

Son univers littéraire est particulièrement marqué par une certaine obsession du classement. Elle exploite aussi très régulièrement le thème de la volonté de garder à tout prix des traces du passé et également des souvenirs. Les personnages de ses romans sont bien souvent en proie à une décortication minutieuse de leurs sentiments et de leurs motivations intérieures.

La plupart de ses romans sont aujourd’hui traduits en de nombreuses langues mais il existe encore un bon nombre de ses oeuvres littéraires disponibles seulement en japonais.

Son roman “L’annulaire” a été l’objet d’une adaptation cinématographique en 2005 tout comme son livre “La formule préférée du professeur” (la même année).

Elle a, à ce jour, remporté de nombreux prix littéraires tels que : le prix Akutagawa, le prix Tanizaki, le prix Izumi, le prix Yomiuri ou encore le prix Kaien.

Un petit mot de cette auteure

Si on abandonne en route, on n’arrive jamais au bout.

Yoko Ogawa

Bibliographie de Yoko Ogawa

Nouvelles

  • Un thé qui ne refroidit pas (Same nai kōcha, 8/1990; Actes Sud 1998. Traduction par Rose-Marie Makino-Fayolle)
  • Le réfectoire un soir et une piscine sous la pluie (Yūgure no kyūshoku shitsu to ame no pūru, 2/1991; Actes Sud 1998. Traduction par Rose-Marie Makino-Fayolle)
  • Tristes revanches (Kamoku na shigai, midara na tomurai, 6/1998; Actes Sud 2004; recueil de nouvelles interconnectées. Traduction par Rose-Marie Makino-Fayolle)
  • La Bénédiction inattendue (Gūzen no shukufuku, 12/2000; Actes Sud, 2007; recueil. Traduction par Rose-Marie Makino-Fayolle)
  • Les Paupières (Mabuta, 3/2001; Actes Sud, 2007; recueil. Traduction par Rose-Marie Makino-Fayolle)
  • La Mer (Umi, 10/2006; Actes Sud 2009; recueil. Traduction par Rose-Marie Makino-Fayolle)
  • Les Lectures des otages (Hitojichi no roudokukai, 2011; Actes Sud, 2012; recueil de nouvelles interconnectées. Traduction par Martin Vergne)
  • Jeune fille à l’ouvrage (Shishū suru shōjo, 1996, Actes Sud, 2016; recueil. Traduction par Rose-Marie Makino-Fayolle)

Novellas

  • Une parfaite chambre de malade (Kanpeki na byōshitsu, 9/1989; Actes Sud 2003. Traduction par Rose-Marie Makino-Fayolle)
  • La Désagrégation du papillon (Agehachō ga kowareru toki, 9/1989, Prix Kaien 1988; Actes Sud 2003. Traduction par Rose-Marie Makino-Fayolle)
  • La Piscine (Daivingu puru, 8/1990; Actes Sud 1995. Traduction par Rose-Marie Makino-Fayolle)
  • La Grossesse (Ninshin karendā, 2/1991, Prix Akutagawa 1990; Actes Sud 1997. Traduction par Rose-Marie Makino-Fayolle)
  • Les Abeilles (Domitorī, 2/1991; Actes Sud 1995. Traduction par Rose-Marie Makino-Fayolle)
  • L’Annulaire (Kusuriyubi no hyōhon, 10/1994; Actes Sud 1999; novella. Traduction par Rose-Marie Makino-Fayolle)
  • La Petite Pièce hexagonale (Rokkakukei no kobeya, 10/1994; Actes Sud 2004; novella. Traduction par Rose-Marie Makino-Fayolle)

Romans

  • Amours en marge (Yohaku no ai, 11/1991; Actes Sud 2005. Traduction par Rose-Marie Makino-Fayolle)
  • Hôtel Iris (oteru Airisu, 11/1996; Actes Sud 2000. Traduction par Rose-Marie Makino-Fayolle)
  • Parfum de glace (Kōri tsuita kaori, 4/1998; Actes Sud 2002;. Traduction par Rose-Marie Makino-Fayolle)
  • Le Musée du silence (Chinmoku hakubutsukan, 9/2000; Actes Sud, 2003. Traduction par Rose-Marie Makino-Fayolle)
  • La Formule préférée du professeur (Hakase no aishi ta sūshiki, 8/2003, Prix Yomiuri 2004; Actes Sud 2005. Traduction par Rose-Marie Makino-Fayolle)
  • La Marche de Mina (Mīna no kōshin, 4/2006, Prix Tanizaki 2006; Actes Sud 2008. Traduction par Rose-Marie Makino-Fayolle)
  • Cristallisation secrète (Hisoyaka na kesshō, 1994; Actes Sud 2009. Traduction par Rose-Marie Makino-Fayolle)
  • Les Tendres Plaintes (Yasashī uttae, 12/1996 ; Actes Sud, 2010.Traduction par Rose-Marie Makino et Yukari Kometani)
  • Manuscrit zéro (Genkou reimai nikki, 8/2010; Actes Sud, 2011; vrai/faux journal. Traduction par Mari Maki)
  • Le Petit Joueur d’échecs (Neko wo Daite Zô to Oyogu,2009 ; Actes Sud, 2013. Traduction par Martin Vergne)
  • Petits oiseaux (Kotori, 2012 ; Actes Sud, 2014. Traduction par Rose-Marie Makino-Fayolle)

Participation

  • Collectif, Metamorphosis, photographies de Sarah Moon, Actes Sud, Beaux Arts – Hors collection et Hermès, octobre 2014, 146 pages

Le mot de la rédaction à propos de cet auteur

A venir prochainement.

NOTA BENE : L’avis de la rédaction est purement personnel et nous ne prétendons en aucun cas que cette critique littéraire soit à prendre comme une vérité absolue. Nous vous invitons donc à laisser votre propre critique dans les commentaires et à noter ce livre afin d’avoir un avis général représentant au mieux la foule des lecteurs.

En savoir plus sur les livres de cet auteur

Découvrez ci-contre les livres de Yoko Ogawa répertoriés dans ReadTrip.

Critique littéraire de : L’annulaire de Yoko Ogawa

Auteure japonaise de romans courts, nouvelles...

Votre avis et vos impressions sur cet auteur

Parce que ReadTrip se veut avant tout un site communautaire d’échange, nous vous invitons à noter cet auteur et à partager vos impressions sur celui-ci.

Vous souhaitez attribuer une note ?

Pas encore de note.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher un autre livre par secteur géographique

Search
Nous n'avons trouvé aucun résultat pour cette localisation
Nous ne comprenons pas la localisation
  • - Make sure all street and city names are spelled correctly.
  • - Make sure your address includes a city and state.
  • - Try entering a zip code.
Chercher