L’égarée – Donato Carrisi

L’égarée – Donato Carrisi

L'égarée

par Donato Carrisi
Critique littéraire par ReadTrip

4ème de couverture de “L’égarée” de Donato Carrisi

Une jeune femme est retrouvée dans les bois, nue, une jambe cassée. Elle a réussi à s’échapper après une longue séquestration. Elle se souvient de peu de choses – un homme, un labyrinthe, un bébé… Son identité est cependant retrouvée : il s’agit de Samantha Andretti, dont l’enlèvement avait été surmédiatisé quinze ans auparavant. Sa réapparition fait la une de tous les journaux et met la police dans l’embarras. Le détective privé Bruno Genko décide de reprendre l’enquête qu’il avait démarrée à l’époque. Mais la donne a changé car Genko, atteint d’une maladie grave, sait que ses jours sont comptés et que cette mission sera pour lui la dernière.

Le compte à rebours s’enclenche, tandis que plane l’ombre du Chuchoteur

La critique littéraire de ReadTrip à propos de “L’égarée”

Gros coup de coeur pour “L’égarée” de Donato Carrisi, le troisième tome de la saga du Chuchoteur. Du grand Donato avec tout ce qu’il sait faire de mieux en terme de suspense, de mystère, de psychologie et de retournement de situation. Dès le début du deuxième chapitre j’étais captivée par l’histoire et ça n’a pas changé jusqu’à ce que je referme ce roman.

Comme d’habitude, l’auteur sait très bien gérer la construction de son récit pour instaurer très vite des questionnements et nous tenir en haleine. Il m’a une fois de plus plongée dans les méandres de la psychologie humaine et il a su créer un psychopathe angoissant sans avoir besoin de recourir à du gore.

J’ai adoré l’histoire et l’univers créé par Donato. J’ai aussi beaucoup aimé tous les petits clins d’oeil à ses autres romans. Il m’a donné la sensation qu’ils étaient ainsi tous reliés comme plusieurs pièces d’un même échiquier. Chapeau à l’auteur pour ça ! On retrouve ainsi bien sûr, des rappels à Mila Velasquez et Berish (deux personnages de cette saga) mais également un bref passage qui fait écho à la saga du “Tribunal des âmes” et même un petit clin d’oeil à “La fille dans le brouillard” puisque le village où est enlevée Sam est le même que celui où se déroule l’action de “La fille dans le brouillard”.

Avec “Le Chuchoteur” ce livre est sans aucun doute le roman que j’ai préféré de cet auteur. J’aime ce qu’il me propose, j’aime sa plume intelligente et bien travaillée. Pour moi Donato Carrisi est vraiment un maître du thriller qui maîtrise ses romans à la perfection, qui propose des thèmes et des intrigues originales.

Si je devais trouver un tout petit défaut à ce roman c’est que j’en aurais peut être voulu un pu plus. Ce livre est un peu plus court que les autres et 100 pages supplémentaires ne m’auraient pas dérangé. Peut être parce que j’étais si bien dans cette histoire et que par conséquent j’en aurais voulu un peu plus.

Je suis un peu plus fan à chacun des romans de Donato et c’est donc avec une énorme impatience que j’attendrai de lire le tome suivant, “Le jeu du chuchoteur”, qui aux vues de la fin de celui-ci, promet d’être excellent et pleins de rebondissements avec encore une grosse part de psychologie.

Je recommande donc sans problème la saga du Chuchoteur à tous ceux qui souhaitent lire une bonne saga thriller qui sort des sentiers battus mais attention je recommanderais vraiment de lire les tomes de cette saga dans l’ordre afin de bien comprendre tous les tenants et aboutissants de l’histoire et d’apprécier le travail de l’auteur à sa juste valeur.

Gros coup de coeur ! Le meilleur de Donato Carrisi avec “Le chuchoteur”

Read 

Notre note : 5 étoiles sur 5
NOTA BENE : L’avis de la rédaction est purement personnel et nous ne prétendons en aucun cas que cette critique littéraire soit à prendre comme une vérité absolue. Nous vous invitons donc à laisser votre propre critique dans les commentaires et à noter ce livre afin d’avoir un avis général représentant au mieux la foule des lecteurs.

En savoir plus sur l’auteur

Vous souhaitez en savoir un peu plus sur Donato Carrisi, ses romans, les lieux qui l’ont inspiré et ceux où il a vécu ? 

Votre avis et vos impressions sur ce livre

Parce que ReadTrip se veut avant tout un site communautaire d’échange, nous vous invitons à noter ce livre et à partager vos impressions sur celui-ci.

Vous souhaitez attribuer une note ?

5/5 (1)
Rechercher un autre livre par secteur géographique
Search
Nous n'avons trouvé aucun résultat pour cette localisation
Nous ne comprenons pas la localisation
  • - Make sure all street and city names are spelled correctly.
  • - Make sure your address includes a city and state.
  • - Try entering a zip code.
Chercher

Train d’enfer pour ange rouge – Franck Thilliez

Train d’enfer pour ange rouge – Franck Thilliez

Train d'enfer pour ange rouge

par Franck Thilliez

Résumé du roman “Train d’enfer pour ange rouge” de Franck Thilliez

Un cadavre en morceaux est retrouvé aux environs de Paris. La victime a été décapitée et son corps martyrisé a fait l’objet d’une mise en scène défiant l’imagination.
Le commissaire Franck Sharko est dépêché sur les lieux. Les ténèbres, il connaît : sa femme a disparu depuis six mois. Aucun signe de vie, aucune demande de rançon. Et cette nouvelle affaire, en réveillant le flic qui dormait en lui, va l’emmener au cœur de la nuit, loin, beaucoup trop loin…

Ce qu’en disent les critiques littéraires

Les amateurs de polars piafferont sans doute d’impatience pour découvrir la suite des aventures concoctées par Franck Thilliez.

Frédéric Camus, La Voix du Nord

En savoir plus sur l’auteur

Vous souhaitez en savoir un peu plus sur Franck Thilliez, ses romans, les lieux qui l’ont inspiré et ceux où il a vécu ?

Lieux cités dans le livre “Train d’enfer pour ange rouge” de Franck Thilliez

  • Bar Nemo dans le vieux Lille près de la rue des solitaires, Nord (Nord Pas-de-Calais), France
  • 36, quai des orfèvres, Paris, Île-de-France (Île-de-France), France
  • Village de Fourcheret, Oise (Picardie), France
  • Institut médico légal de Paris, Île-de-France (Île-de-France), France
  • Restaurant Vert-Galant à Paris, Île-de-France (Île-de-France), France
  • Carrière de granit de Perros-Guirec, Côtes-d’Armor (Bretagne), France
  • Police scientifique, quai de l’horloge, Paris, Île-de-France (Île-de-France), France
  • Cimetière de Tregastel, Côtes-d’Armor (Bretagne), France
  • Crêperie de Trestraou sur la plage de Perros-Guirec, Côtes-d’Armor (Bretagne), France
  • SPA de Vernon, Eure (Normandie), France
  • Laboratoires HLS, zone industrielle de Vernon, Eure (Normandie), France
  • Bar le Gai Lieu à Aigleville, Eure (Normandie), France
  • Abattoirs abandonnés près de Pacy-sur-Eure, Eure (Normandie), France
  • Pub Louis XVI, boulevard Hausmann, Paris, Île-de-France (Île-de-France), France
  • Fac de médecine de Créteil, Val-de-Marne (Île-de-France), France
  • 48, rue Greneta, Paris, Île-de-France (Île-de-France), France
  • Etang de Warin en forêt de Compiègne, Oise (Picardie), France
  • Hôpital Henri Mondor à Créteil, Val-de-Marne (Île-de-France), France
  • Pavillon à Villeneuve Saint Georges, Val-de-Marne (Île-de-France), France
  • Rue des platanes au Touquet, Pas-de-Calais (Nord Pas-de-Calais), France
  • Cimetière du Touquet, Pas-de-Calais (Nord Pas-de-Calais), France
  • Ferme à Boissy-le-sec, Essonne (Île-de-France), France
  • Les marécages du Tertre blanc, Essonne (Île-de-France), France
  • Hôtel sur l’esplanade du Touquet, Pas-de-Calais (Nord Pas-de-Calais), France
  • Villa à Plessy-Robinson, Hauts-de-Seine (Île-de-France), France
  • Résidence universitaire Saint Michel à Paris, Île-de-France (Île-de-France), France
  • Ecole supérieure de microélectroniques avenue Foch, Paris, Île-de-France (Île-de-France), France

Le mot de la rédaction à propos de ce livre

Avec “Train d’enfer pour ange rouge”, j’ai enfin lu le premier roman de Franck Thilliez ! J’en avais tellement entendu du bien que j’en attendais du coup énormément et qu’une fois de plus, j’en attendais probablement trop.

J’ai bien aimé cette lecture mais après tout ce qu’on m’en a dit j’en attendais plus. Après un début de récit un peu lent, il faut reconnaître que Franck Thilliez sait accrocher son lecteur pour rendre son roman addictif et qu’il sait doser le rythme de ses récits pour les rendre de plus en plus haletants. J’ai donc très vite été captivée par le mystère qui entoure les corps découverts par notre commissaire mais malheureusement, comme trop souvent à mon goût, j’ai compris quelle était l’identité du tueur à 150 pages … Autant dire que la révélation finale a eu l’effet d’un pétard mouillé avec moi. J’imagine donc que pour d’autres lecteurs cette fin a du avoir un effet wahou mais je ne peux que l’imaginer. Ma lecture a donc été un peu gâchée par ce flop.

Concernant le style, j’ai trouvé de vraies différences avec les autres livres plus récents de Franck Thilliez. Dans ce premier roman, j’ai trouvé sa plume plus littéraire avec beaucoup de métaphores et de descriptions qui m’ont donné parfois l’impression que l’auteur voulait en faire peut être trop. Mais au fil de ma lecture j’ai appris à apprivoiser ce style et cela finissait par ne plus me déranger.

J’ai eu aussi un peu de mal avec le personnage de Franck Sharko que j’ai trouvé parfois un peu trop caricatural dans le genre flic violent qui se fout de tout mais malgré ça j’ai apprécié la psychologie plutôt fouillée des personnages. Je n’ai pas non plus particulièrement apprécié les descriptions que Sharko fait des gens qu’il rencontre, les décrivant pratiquement toujours comme des êtres laids. Est-ce une façon de faire passer au lecteur le côté sombre et pessimiste de son âme et son mal-être profond d’homme torturé et brisé par sa vie personnelle et son métier ?

En bref, j’ai eu un peu de mal à cerner tout à fait notre commissaire mais j’ai néanmoins bien envie de voir ce qu’il peut donner dans les tomes suivants. Pour ce qui est du coeur de l’histoire, c’est indubitablement un roman qui me marquera par sa violence et sa noiceur. Attention donc aux âmes sensibles, c’est un roman très brut, très cru, avec de nombreuses scènes de torture qui ne peut pas laisser indifférent.

Ce livre nous plonge au coeur de ce que l’être humain a de plus noir et cruel en lui. Une immersion dans le dégueulasse et les déviances humaines. En résumé, un thriller haletant mais pas assez surprenant pour ma part, très fort pour son thème et ses propos mais je m’attendais à aimer tellement plus que je ne peux que ressortir de cette lecture un peu déçue. Cela n’en reste pas moins un livre intéressant pour tous les amateurs de thrillers gores et sombres.

Une première prise de contact en demie-teinte pour ma part avec Franck Sharko mais j’ai bon espoir que ce personnage me réserve de bonnes surprises par la suite.

NOTA BENE : L’avis de la rédaction est purement personnel et nous ne prétendons en aucun cas que cette critique littéraire soit à prendre comme une vérité absolue. Nous vous invitons donc à laisser votre propre critique dans les commentaires et à noter ce livre afin d’avoir un avis général représentant au mieux la foule des lecteurs.

Votre avis et vos impressions sur ce livre

Parce que ReadTrip se veut avant tout un site communautaire d’échange, nous vous invitons à noter ce livre et à partager vos impressions sur celui-ci.

Vous souhaitez attribuer une note ?

Pas encore de note.
Rechercher un autre livre par secteur géographique
Search
Nous n'avons trouvé aucun résultat pour cette localisation
Nous ne comprenons pas la localisation
  • - Make sure all street and city names are spelled correctly.
  • - Make sure your address includes a city and state.
  • - Try entering a zip code.
Chercher

Juste un regard – Harlan Coben

Juste un regard – Harlan Coben