Tu ne perds rien pour attendre – Janis Otsiemi

Tu ne perds rien pour attendre – Janis Otsiemi

Couverture du roman "Tu ne perds rien pour attendre"

par Janis Otsiemi

Résumé du roman “Tu ne perds rien pour attendre” de Janis Otsiemi

Libreville, Gabon.

Chaque nuit, Jean-Marc fait ce rêve qu’il tue un homme. Toujours le même. Ce fils de ministre qui, au volant de sa voiture, faucha naguère sa mère et sa jeune sœur. En toute impunité. Jean-Marc n’est pas devenu flic par vocation. Chaque nouvelle affaire est l’occasion pour lui d’affronter ses fantômes. Ou d’en venger un autre. Quand, par une soirée étouffante, il prend en stop une jeune serveuse, il ne sait pas encore que cette rencontre n’est absolument pas fortuite… Une chose est certaine : dans les nuits rouges de Libreville, le sang appelle le sang.

Ce qu’en disent les critiques littéraires

Une balade gabonaise au côté d’un guide au style inventif et à l’imagination féconde. Ambiance tropicale et dépaysement garantis.

Françoise Estrada, L’Echo

En savoir plus sur l’auteur

Vous souhaitez en savoir un peu plus sur Janis Otsiemi, ses romans, les lieux qui l’ont inspiré et ceux où il a vécu ?

Lieux cités dans le livre “Tu ne perds rien pour attendre” de Janis Otsiemi

  • Akébé Plaine à Libreville, Province Estuaire, Gabon
  • Bar du quartier Toulon à Libreville, Province Estuaire, Gabon
  • Préfecture de police de Libreville, Province Estuaire, Gabon
  • Collège Paul-Dissouna à Plein Niger à Libreville, Province Estuaire, Gabon
  • Quartier Awendjé à Libreville, Province Estuaire, Gabon
  • Direction générale des recherches de gendarmerie à Camp Roux dans le quartier du plateau à Libreville, Province Estuaire, Gabon
  • Restaurant chez Madeleine, quartier Montagne Sainte à Libreville, Province Estuaire, Gabon
  • CHUL de Libreville, Province Estuaire, Gabon
  • Stade Omnisports de Libreville, Province Estuaire, Gabon
  • Casino La Roulette, quartier du Plateau de Libreville, Province Estuaire, Gabon
  • Clinique Saint André près du carrefour Hassan à Libreville, Province Estuaire, Gabon
  • Club le Nirvana à Libreville, Province Estuaire, Gabon
  • Hôpital d’instruction des armées à Melen, Province Estuaire, Gabon

Le mot de la rédaction à propos de ce livre

“Tu ne perds rien pour attendre” avait tellement de quoi en faire un bon polar, mais à l’arrivée ce fut pour moi un gros flop.

Je fut néanmoins heureuse de l’avoir lu pour découvrir la plume gabonaise de Janis Otsiemi. En effet, nous plongeons facilement dans l’ambiance de Libreville et ses alentours. J’en ai appris plus sur ce pays que je connais très mal et j’ai été heureuse de découvrir une écriture gabonaise avec le vocabulaire et les tournures de phrases propres à cette langue. De ce point de vue là, ce fut rafraîchissant et enrichissant. Malheureusement, ce fut bien les seuls points positifs que j’ai trouvé à ce roman

Tout d’abord, au niveau de la mise en page, ce fut pour moi très dommage que les mots avec une astérisque ne soient pas annotés en bas de page mais à la fin du livre. Cela complique complètement et inutilement la lecture.

Le personnage principal est assez détestable et plutôt misogyne. Je n’ai pas conséquent eu aucun attachement ni pour lui, ni pour son équipe.

Ensuite, l’intrigue ne commence véritablement qu’à la 50ème page. Sur un livre aussi court, c’est un peu tardif. De plus, j’ai eu le sentiment que Janis Otsiemi faisait beaucoup de remplissage avec des passages où l’on décrit ce que font les personnages mais qui n’apportent absolument rien au récit ou encore les nombreuses reprises où les protagonistes répètent l’intrigue de leur affaire.

Finalement, le déroulé de l’enquête se passe très vite et la fin était pour moi clairement bâclée.

Ce livre est classé en thriller mais pour ma part c’est clairement un policier plutôt bateau et classique. Et quel dommage ! Parce que dans les premiers chapitres l’auteur nous installe une situation et un personnage à la Dexter qui aurait pu être tellement intéressant ! Mais on ne retrouve rien de ça dans le reste du roman. Comme une bonne idée avortée …

Et pour terminer, c’est quoi cette manie de faire picoler ce flic comme un trou avant qu’il ne reprenne la voiture ?! Bel exemple !

Bref, vous l’aurez compris, malheureusement pour moi c’est une déception, un roman policier qui m’a laissée de marbre et qui ne m’a pas donné envie de découvrir d’autres romans de cet auteur. Dommage …

 

NOTA BENE : L’avis de la rédaction est purement personnel et nous ne prétendons en aucun cas que cette critique littéraire soit à prendre comme une vérité absolue. Nous vous invitons donc à laisser votre propre critique dans les commentaires et à noter ce livre afin d’avoir un avis général représentant au mieux la foule des lecteurs.

Votre avis et vos impressions sur ce livre

Parce que ReadTrip se veut avant tout un site communautaire d’échange, nous vous invitons à noter ce livre et à partager vos impressions sur celui-ci.

Vous souhaitez attribuer une note ?

Pas encore de note.
Rechercher un autre livre par secteur géographique
Search
Nous n'avons trouvé aucun résultat pour cette localisation
Nous ne comprenons pas la localisation
  • - Make sure all street and city names are spelled correctly.
  • - Make sure your address includes a city and state.
  • - Try entering a zip code.
Chercher

Ne lâche pas ma main – Michel Bussi

Ne lâche pas ma main – Michel Bussi

Ne lâche pas ma main

par Michel Bussi

Résumé du roman “Ne lâche pas ma main” de Michel Bussi

Un couple d’amoureux dans les eaux turquoise de l’île de La Réunion. Farniente, palmiers, soleil. Un cocktail parfait.

Pourtant, le rêve tourne court. Quand Liane disparaît de l’hôtel, son mari, Martial, devient le coupable idéal. Désemparé, ne sachant comment prouver son innocence, il prend la fuite avec leur fille de 6 ans. Pour la police, cela sonne comme un aveu : la course-poursuite, au cœur de la nature luxuriante de l’île, est lancée.

Ce qu’en disent les critiques littéraires

Bussi développe tout son talent en suspense et en personnage à fendre l’âme.

Le Point

En savoir plus sur l’auteur

Vous souhaitez en savoir un peu plus sur Michel Bussi, ses romans, les lieux qui l’ont inspiré et ceux où il a vécu ?

Lieux cités dans le livre “Ne lâche pas ma main” de Michel Bussi

  • Hôtel Alamanda, Saint-Gilles-les-bains, La Réunion, France
  • Impasse chemin Sapan à Saint-Pierre, La Réunion, France
  • Anse des Cascades, La Réunion, France
  • Bar du Cap Champagne à Boucan Canot, La Réunion, France
  • Jardin d’Eden, La Réunion, France
  • Brigade de police, boulevard Roland-Garros à Saint-Gilles-les-Bains, La Réunion, France
  • Port de Saint-Gilles-les-Bains, La Réunion, France
  • Rue Michou-Fontaine dans les Hauts de Saint-Louis, La Réunion, France
  • Cimetière marin, rue colonel Bonnier à Le Port, La Réunion, France
  • Quartier des terrasses de Roquefeuil à Saint-Gilles-les-Bains, La Réunion, France
  • 3, rue des Maldives à Saint-Gilles, La Réunion, France
  • Cimetière de Bras de Pontho, La Réunion, France
  • Cratère Commerson près du Pithon de la Fournaise, La Réunion, France
  • Plaine des sables, La Réunion, France
  • Grotte le Sauna des Danaïdes, La Réunion, France

Le mot de la rédaction à propos de ce livre

Le point fort de “Ne lâche pas ma main” ? Son ambiance et son décor. J’ai adoré être plongé au coeur de la Réunion, son passé, son langage, ses habitudes et ses croyances. Après, on est d’accord, ce n’est pas le thriller du siècle mais c’est net, efficace et ça fait tout à fait le job.

La construction du récit est bien étudiée, bien rythmée et tout est fait pour embrouiller le lecteur et laisser le doute et le mystère planer le plus longtemps possible. Les personnages sont plutôt bien travaillés et une fois de plus avec Michel Bussi, on se retrouve avec un enfant au coeur du récit. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé que le roman soit entrecoupé de paragraphes écrits du point de vue de Sofa, la petite fille. 

Je reconnais que par moments, j’ai eu le sentiment de lire du Harlan Coben français. Pour moi ça manque de noirceur et certains éléments sont un peu tirés par les cheveux mais néanmoins ça se dévore. On se laisse vite embarquer par l’histoire, on veut le mot de la fin, plus ou moins devinable. On se laisse porter par ce petit sentiment d’angoisse naissant. 

C’est un thriller simple mais efficace, parfait pour l’été et qui je pense embarquera les non-initiés du genre mais apportera aussi une lecture rapide et agréable entre deux lectures bien noires ou gores au habitués du genre. 

Ma deuxième lecture de Michel Bussi m’a laissé le même avis que la première : pas un coup de coeur mais un roman à suspense efficace et agréable. J’en lirai d’autres c’est certain !

NOTA BENE : L’avis de la rédaction est purement personnel et nous ne prétendons en aucun cas que cette critique littéraire soit à prendre comme une vérité absolue. Nous vous invitons donc à laisser votre propre critique dans les commentaires et à noter ce livre afin d’avoir un avis général représentant au mieux la foule des lecteurs.

Votre avis et vos impressions sur ce livre

Parce que ReadTrip se veut avant tout un site communautaire d’échange, nous vous invitons à noter ce livre et à partager vos impressions sur celui-ci.

Vous souhaitez attribuer une note ?

3/5 (1)
Rechercher un autre livre par secteur géographique
Search
Nous n'avons trouvé aucun résultat pour cette localisation
Nous ne comprenons pas la localisation
  • - Make sure all street and city names are spelled correctly.
  • - Make sure your address includes a city and state.
  • - Try entering a zip code.
Chercher

Vernon Subutex tome 1 – Virginie Despentes

Vernon Subutex tome 1 – Virginie Despentes