Ouverture des bibliothèques : un pas de plus vers la culture ?

Ouverture des bibliothèques : un pas de plus vers la culture ?

Ouverture des bibliothèques le soir et le dimanche ?

B

on alors moi et la politique c’est bien connu ça ne fait pas forcément bon ménage. Ce n’est pas que j’ai un aversion totale pour cette catégorie de “personne” mais moins je les entends et mieux je me porte (ça évite à mes oreilles de saigner et à mon petit cœur de s’emballer d’outrage et de colère). Bref, le politique ne sera donc pas le sujet principal de cet article mais elle sera obligatoirement en toile de fond puisque oui, mon actu littéraire du jour résulte d’une idée de l’un de nos chers politiques français.

“La culture ne s’hérite pas, elle se conquiert.” – André Malraux

Donc pour ceux qui n’auraient point de télévision, smartphone, accès internet ou autre (ou qui s’en tapent juste totalement des infos), il y a quelques jours de ça, l’académicien Erik Orsenna a remis à Emmanuel Macron un rapport, dans lequel il a émis l’idée d’étendre l’ouverture des bibliothèques à des horaires plus tardifs ainsi que le dimanche. Et là je dis : “Enfin une idée intelligente de nos politiques!”.
Pourquoi je pense que c’est une bonne chose ? Pour deux points essentiels que je vais vous exposer.

Emmanuel Macron et François Nyssen, en visite à la médiathèque des Mureaux (Yvelines), le mardi 20 février.
Source : site de Ouest France

P

etit A : mon point de vue purement rationnel et pécunier : les livres ça coûte cher.
Alors ok vous allez me dire, si on veut s’acheter des bouquins sans dépenser une fortune (oui parce que personnellement, je sors rarement du Furet du Nord avec un ticket de caisse de moins de 100€), c’est tout à fait possible. Effectivement, j’utilise moi-même des systèmes parallèles aux grands magasins en achetant par exemple des livres en brocante, chez Emmaüs ou encore d’occasion sur des sites tels que Priceminister. Il existe aussi des magasins de livres neufs discount dont je suis assez fan (puisqu’il y en a un près de chez moi), que je recommande vivement et qui s’appellent CrocBook. Le seul problème avec cette pratique, c’est que le choix est restreint à ce que vous allez trouver et que forcément pour y dénicher le dernier Amélie Nothomb sorti il y a 2 jours c’est mission impossible.

C’est là que la bibliothèque devient intéressante pour moi puisqu’ils mettent régulièrement en rayon les derniers livres parus. La culture pour moi ne devrait pas s’arrêter à une question d’argent et donc je trouve ça génial que dans notre beau pays il soit encore possible d’avoir accès à une quantité démentielle de bouquins sans avoir à débourser 1 centime (sauf le prix de votre carte de bibliothèque, je vous l’accorde). Voilà donc pourquoi, pour moi il est important que tout le monde puisse avoir accès à la lecture sans barrière de moyens financiers et c’est là que cette recommandation de M. Erik Orsenna est une bonne idée de mon point de vue. Car les horaires actuels des bibliothèques, avouons-le, bien souvent sont aussi pratiques que ceux de La Poste (pour qui j’ai une aversion bien plus forte encore que pour les politiques). C’est à dire que si vous avez le malheur de travailler ou de faire des études, et bien vous êtes quittes pour poser une demie-journée pour vous y rendre sinon c’est rappé !

“”La culture c’est ce qui fait l’humain.” – Monica Bellucci

P

etit B : mon point de vue purement personnel et “émotionnel”.
Je trouve (et là je sens que je vais passer pour une vieille conne mais c’est pas grave j’assume d’avance), qu’il serait quand même vachement plus sympa, utile et épanouissant, que les parents emmènent leurs chers bambins le dimanche dans une bibliothèques afin d’ouvrir leur esprit, d’attiser leur curiosité et de leur donner envie de lire (autre chose que les sms sur le portable de papa/maman) plutôt que d’aller traîner chez PizzaHut ou dans les rayons d’Ikea. Voilà ce n’est que mon humble avis mais s’il-vous-plait les parents, essayez de forger l’esprit de votre enfant dès son plus jeune âge et ne le laissez pas se lobotomiser devant les-anges-caca-boudin-deux-de-neurones-et-compagnie ou devant l’écran de leur Ipad. Et voilà que le problème de l’ouverture des bibliothèques ne sera plus une excuse !

Bref, tout ça pour dire que personnellement, je suis plutôt pour cette nouvelle amplitude des horaires des bibliothèques. Affaire à suivre, j’espère juste que ce ne sera pas un dossier qui terminera aux oubliettes de l’Elysée…

Que vous soyez d’accord avec moi ou non, je vous invite à me faire part de votre avis dans les commentaires (en restant toujours poli hein ! 😉 et à très bientôt pour un nouvel article sur ReadTrip ! Tchus !

Harry Potter, 20 ans déjà, F**k ça rajeunit pas tout ça !

Harry Potter, 20 ans déjà, F**k ça rajeunit pas tout ça !

Harry Potter, 20 ans déjà

H
arry Potter. Y a-t-il encore des gens sur terre qui ne connaissent pas ce prénom ? Personnellement, il trouve une résonance certaine en moi, faite de nostalgie, d’émerveillement et de longues nuits sous ma couette, une lampe torche à la main. Si l’on me demande depuis quand je suis autant accro aux livres, rien de plus simple ! 20 ans tout pile ! En effet, c’est grâce à la saga Harry Potter que je me suis véritablement mise à lire et à aimer la littérature. Le pire c’est qu’à la base l’histoire ne me tentait pas des masses. Un livre avec de la magie dans un monde imaginaire, moui … Heureusement je suis curieuse et à force d’en entendre parler autour de moi je me suis dit “Perrine, ne meurt pas idiote, essaye tu verras bien”. Ma mère s’est donc rendue à France Loisirs pour me ramener le Graal de l’époque (oui car à l’époque France Loisirs était le sacro-saint des bouquins, exit les Fnac et Furet du Nord, en tout cas dans ma région natale). Et là, BIM ! J’ai conscience que ma phrase sera on ne peut plus cliché mais : ce fut la révélation.
Tu ne sais même pas le prononcer, c’est Leviosa et pas Leviosaaa.

Un livre avec lequel nous avons grandit

Après m’avoir donné l’impulsion de la lecture, je n’ai jamais pu me détacher des aventures de nos trois petits sorciers préférés. C’est ce qu’il y a de plus beau pour moi dans cette saga : le nous avons grandit avec les personnages. En effet, pour tous ceux de ma génération, nous avons eu la chance de vieillir à peu près en même temps que les personnages. C’est ainsi que je me souviens avoir lu le dernier tome lors de ma première année de fac, en 4 jours. Je ne quittais plus ce livre de plus de 700 pages, accrochée à ce bouquin gros comme un dictionnaire dans le métro. Je pense même avoir séché un ou deux cours pour me concentrer sur ma lecture (Papa, Maman, désolée ^^). J.K. Rowling a pour moi réussi ce tour de force de donner envie à des millions d’enfants de lire grâce à ses personnages pleins d’humour, de malice mais également grâce à une bonne dose d’action, de mystère et parfois même de noirceur. Alors si comme moi vous avez vu chacun des films environ 30 fois, si vous connaissez par cœur chacune des formules magiques, si vous avez rêvé de vous retrouver à Poudlard pour suivre les cours de défense contre les forces du mal, si vous vous êtes pris pour un magicien en agitant frénétiquement une baguette du resto chinois du coin en guise de baguette magique, aucun doute, vous êtes Potter Addict ! (N’ayez crainte, cette maladie est tout à fait inoffensive, sauf peut être pour votre porte-monnaie). Alors oui, savoir qu’aujourd’hui ça fait 20 ans que le premier tome est sorti, ça ne nous rajeunit pas. Mais ce qui me rend fière et pleine d’espoir c’est de voir que ce livre est toujours autant lu partout dans le monde et qu’il le sera encore autant. J’espère qu’il permettra de détourner bon nombre de gamins de leurs écrans pour les plonger dans des livres comme nous avons pu le faire à l’époque.
Je voudrais savoir une dernière chose, dit Harry. Est-ce que tout cela est réel ? Ou bien est-ce dans ma tête que ça se passe ?
J
e souhaiterais remercie Mrs Rowling, pour tous les beaux moments que m’a apporté ses livres et surtout pour avoir décuplé mon imaginaire. Car je suis certaine au fond de moi que si mon esprit est aussi foisonnant aujourd’hui c’est en grand partie grâce à l’univers qu’elle a su créé et qui m’a obligé à imaginer chacun des détails dont elle fait part dans ses bouquins.
Lire fait du bien à l’esprit, à l’âme et parfois même au cœur. J’espère qu’il y aura encore beaucoup d’autre J.K. Rowling, beaucoup d’autres auteurs de génie qui seront capables d’emporter petits et grands dans des mondes merveilleux qui nous forcent à nous évader, à lâcher prise et à notre esprit de créer.

Citations

Pour terminer, j’avais envie de partager avec vous quelques citations tirées des livres de la saga Harry Potter, qui pour moi restent cultes.
Vous en avez d’autres qui vous viennent en tête ? N’hésitez pas à les poster dans les commentaires ! 😉
1
Dumbledore à Harry
“Ça ne fait pas grand bien de s’installer dans les rêves en oubliant de vivre.”
2
Hermione à Ron
“Ce n’est pas parce que tu as la capacité émotionnelle d’une cuillère à café qu’il en va de même pour tout le monde.”
3
Ron à Harry
“Ce n’est pas n’importe quel balai Harry, c’est un Nimbus 2000 !”
4
Harry à la carte du maraudeur
“Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises.”