Raymond Queneau

Romancier, dramaturge et poète français

Biographie de Raymond Queneau

Raymond Queneau, auteur, poète et dramaturge français est né au Havre le 21 février 1903. Il est le cofondateur du groupe littéraire Oulipo.
Il a effectué ses études à la Sorbonne et à l’école pratique des haute études.
Il fréquente un bon moment un groupe de surréaliste puis se retourne ensuite contre eux après qu’ils l’ai exclus du groupe.

Suite à cela, il se lance dans l’étude des “fous littéraires” et tente de se faire publier mais les éditeurs le boudent.
Suite à son service militaire en Algérie et au Maroc et à un voyage en Grèce, il prend conscience de la différence entre la langue littéraire et la langue parlée et c’est ainsi que son cheval de bataille verra le jour. En effet, il mettra un point d’honneur à mettre la langue parlée au cœur de son œuvre littéraire et donne ainsi naissance au néo-français caractérisé par des syntaxes et un vocabulaire inspiré du langage parlé ainsi qu’une orthographe très souvent proche de la phonétique.

Par la suite il travaille un temps comme journaliste puis finit par rentrer aux édition Gallimard.
A la libération Raymond Queneau fréquente Saint-Germain-des-Prés. Il écrit alors des comédies musicales et également des dialogues de films.
C’est en 1959 qu’il écrit son roman à succès “Zazie dans le métro” qui sera adapté au théâtre et au cinéma.

Raymond Queneau meurt à Paris le 25 octobre 1976 d’un cancer du poumon et est inhumé au cimetière de Juvisy-sur-Orge dans l’Essone.

Un petit mot de cet auteur

L’humour est une tentative pour décaper les grands sentiments de leur connerie.

Raymond Queneau

Bibliographie de Raymond Queneau

Romans

  • Le Chiendent, 1933, Prix des Deux Magots
  • Gueule de pierre, 1934
  • Les Derniers Jours, 1936
  • Odile, 1937
  • Les Enfants du limon, 1938
  • Un rude hiver, 1939
  • Les Temps mêlés (Gueule de pierre II), 1941
  • Pierrot mon ami, 1942
  • Loin de Rueil, 1944
  • En passant, 1944
  • On est toujours trop bon avec les femmes, 1947
  • Saint-Glinglin, 1948
  • Le Journal intime de Sally Mara, 1950
  • Le Dimanche de la vie, 1952
  • Zazie dans le métro, 1959
  • Les Fleurs bleues, 1965
  • Le Vol d’Icare, 1968

Traductions

  • Le Mystère du train d’or d’Edgar Wallace, avec sa femme Janine, sous le nom de Jean Raymond, 1934
  • Peter Ibbetson de George du Maurier, 1946
  • L’Ivrogne dans la brousse (The Palm wine drinkard) d’Amos Tutuola, 1953
  • Impossible ici (It Can’t Happen Here), Sinclair Lewis, 1953
  • Certains l’aiment chaud (Some Like it Hot), film de Billy Wilder, 1959. Adaptation française des dialogues.

Poésies

  • Chêne et chien, 1937
  • La leçon de choses
  • Les Ziaux, 1943
  • Analyse logique, 1947
  • L’Instant fatal, 1948
  • Maigrir, 1948
  • Petite cosmogonie portative, 1950
  • Si tu t’imagines, (reprenant les trois premiers recueils), 1952
  • Cent mille milliards de poèmes, 1961
  • Le Chien à la mandoline, 1965
  • Courir les rues, 1967
  • Apprendre à voir, 1968
  • Battre la campagne, 1968
  • Fendre les flots, 1969
  • Morale élémentaire, 1975

Essais et articles

  • Traité des vertus démocratiques, manuscrit de 1937, édité pour la première fois en 1993.
  • Bâtons, chiffres et lettres, 1950
  • Pour une bibliothèque idéale, 1956
  • Entretiens avec Georges Charbonnier, 1962
  • Bords, 1963
  • Une histoire modèle, 1966
  • Le Voyage en Grèce, 1973

Divers

  • Exercices de style, 1947
  • Un Conte à votre façon, 1967, publié dans Les Lettres nouvelles puis republié en 1981 dans Contes et propos.
  • Journal 1939-1940, 1986
  • Journaux 1914-1965, 1996
  • Lettres croisées 1949-1976 : André Blavier-Raymond Queneau, correspondance présentée et annotée par Jean-Marie Klinkenberg, 1988
  • Sur les suites s-additives, Journal of Combinatorial Theory 12 (1972), p. 31-71
  • La Légende des poules écrasées, texte théâtral publié dans Le Magazine littéraire no 523, septembre 2012

Correspondances

  • Correspondances Raymond Queneau – Élie Lascaux, Verviers, Temps Mêlés, octobre 1979 (126 p.)
  • Une correspondance Raymond Queneau – Boris Vian, Les amis de Valentin Brû, no 21, 1982 (48 p.)
  • Raymond Queneau et la peinture, Jean Hélion, Les amis de Valentin Brû, no 24-25, 1983 (100 p.)
  • Raymond Queneau et la peinture, II, Enrico Baj, Les amis de Valentin Brû, no 26, 1984 (50 p.)
  • Raymond Queneau et la peinture, IV, Élie Lascaux, Les amis de Valentin Brû, 1985 (88 p.)
  • 30 lettres de Raymond Queneau à Jean Paulhan, Revue de l’association des amis de Valentin Brû, 1986 (102 p.)

Le mot de la rédaction à propos de cet auteur

A venir prochainement.
NOTA BENE : L’avis de la rédaction est purement personnel et nous ne prétendons en aucun cas que cette critique littéraire soit à prendre comme une vérité absolue. Nous vous invitons donc à laisser votre propre critique dans les commentaires et à noter ce livre afin d’avoir un avis général représentant au mieux la foule des lecteurs.

En savoir plus sur les livres de cet auteur

Découvrez ci-contre les livres de Raymond Queneau répertoriés dans ReadTrip.

Zazie dans le métro – Raymond Queneau

par Raymond Queneau Résumé du roman "Zazie dans...

Votre avis et vos impressions sur cet auteur

Parce que ReadTrip se veut avant tout un site communautaire d’échange, nous vous invitons à noter cet auteur et à partager vos impressions sur celui-ci.

Vous souhaitez attribuer une note ?

Pas encore de note.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher un autre livre par secteur géographique
Search
Nous n'avons trouvé aucun résultat pour cette localisation
Nous ne comprenons pas la localisation
  • - Make sure all street and city names are spelled correctly.
  • - Make sure your address includes a city and state.
  • - Try entering a zip code.
Chercher