Rabindranath Tagore

la sensibilité indienne qui touche en plein cœur

Biographie de Rabindranath Tagore

Rabindranath Thagore, aussi appelé Tagore ou Gurudev, est né le 7 mai 1861 à Jorasanko près de Calcutta. C’est un véritable touche-à-tout de la création et des mots puisqu’il a été non seulement écrivain mais aussi dramaturge, poète, philosophe, compositeur ou encore peintre. Toute son œuvre a d’ailleurs eu une grande influence sur la littérature et la musique indienne et plus particulièrement bengalie.Il a d’ailleurs reçu le prix Nobel de littérature en 1931.

Rabindranath Thagore vient d’une famille appartenant à la caste brahmane de Calcutta, un caste plutôt fortunée. Il a tout d’abord vécu à Shilaidaha dans la demeure familiale où il suivra l’école à domicile les premières années de sa vie et où il composera ses premiers poèmes à l’âge de 8 ans. Il y a été élevé dans une famille d’artistes et de réformateurs sociaux et religieux ce qui marquera profondément sa personnalité mais aussi l’ensemble de son œuvre. Ses parents souhaitant lui faire suivre un cursus classique, l’inscrivent par la suite au collège Saint-Xavier de Calcutta. Rabindranath Thagore n’y restera pas longtemps car ce système était bien trop conventionnel pour lui.

A 11 ans, Rabindranath Thagore quitte Calcutta et part avec son père pour voyager à travers l’Inde où il s’arrêteront entre autre à Santiniketan, Amritsar et Dalhousie. C’est durant ce voyage qu’il lira de nombreuses biographies et poèmes classiques et qu’il écrira ses premières œuvres notables.
En 1878, il part pour Brighton en Angleterre, dans un établissement privé puis fait son droit à Londres. Il rentrera au Bengale avant d’avoir obtenu son diplôme.
Une fois rentré à Shilaidaha dans le domaine familial, il se marie et fonde une famille. Cette période est la plus florissante pour lui car il y écrira la plupart de ses ouvrages.

En 1901, Rabindranath Thagore quitte Shilaidaha pour s’installer à Santiniketan  (au Bengale occidental) où il fondra un ashram comprenant une école expérimentale, des jardins, des pépinières et des bibliothèques. En 1921, il fonde l’Institut pour la reconstruction rurale (devenu par la suite la Maison de la Paix) à Surul. Cet institut a pour but d’éduquer les villageois afin de les sortir de leur condition sociale grâce au savoir.

Anti-conformiste dans l’âme et profondément moderne pour son époque, il fera partie de ceux qui se soulèveront contre le Raj britannique et soutiendra, tout comme Gandhi, le mouvement pour l’indépendance de l’Inde. Il fonda également à Shantiniketan l’université de Visva-Bharati.

Dans la plupart de ses écrits, on pourra retrouver une grande part de lyrisme, de langage familier mais également de méditation de la nature et de contemplation philosophique.

Passionné de voyages, Rabindranath Thagore visita plus de 30 pays de par le monde, où il ne manqua pas de sensibiliser les esprits non-indiens à ses travaux et à son combat pour une Inde plus juste et plus moderne, où la caste des intouchables n’existerait plus et où les femmes seraient émancipées. En 1912 il part ainsi pour les États-Unis puis le Royaume Unis où il résidera, à Butterton. Suite à cela, il continuera ses voyages au Japon et aux États-Unis où son discours contre le nationalisme ne passera pas inaperçu. Il se rendra ensuite au Pérou et au Mexique. Ces deux pays feront d’ailleurs une généreuse donation à son école de Shantiniketan. En 1924 il arrive à Buenos-Aires en Argentine où il restera quelques temps pour maladie avant de repartir pour l’Inde. En 1926, il ira à Naples en Italie puis rencontrera le dictateur Mussolini à Rome mais leurs rapports cordiaux prendront vite fin suite aux prises de parole de Rabindranath Thakur contre Mussolini.

En 1927, il débute un périple de 4 mois en Asie en passant par Bali, Java, Kuala Lumpur, Melaka, Penang, Siam et Singapour et il compilera ses notes de voyage de cette époque dans son ouvrage « Jatri ». Début 1930, il voyage durant près d’un an en Europe et aux États-Unis. Il reviendra ensuite au Royaume Unis pour vivre à Birmingham alors que ses peintures elles seront exposées à Paris et Londres. Il partira ensuite pour le Danemark, la Suisse, l’Allemagne et enfin l’Union soviétique.

Bien qu’il ai eu une vie plutôt tragique, puisqu’il perdit presque toute sa famille, dont sa femme et ses enfants, il reste aujourd’hui encore comme un personnage familier dans l’esprit des indiens puisqu’il aura à tout jamais profondément marqué leur mémoire et leur culture. Deux de ses chants sont d’ailleurs devenus, pour l’un, l’hymne national du Bengladesh, et pour l’autre, l’hymne national de l’Inde. Rabindranath Thagore est mort le 7 août 1941 dans le domaine familial à Jorasanko.

Un petit mot de cet auteur

Si vous fermez la porte à toutes les erreurs, la vérité restera dehors.

Rabindranath Tagore

Bibliographie de Rabindranath Tagore

Recueils de poèmes

  • L’Offrande lyrique (Gitanjali, 1910, Song Offerings), NRF, 1913. Traduction de l’anglais par André Gide.
    • L’Offrande lyrique, La Corbeille de fruits, Gallimard, 1971.
  • Le Jardinier d’amour (The Gardener), NRF, 1920. Traduction de l’anglais par H.Mirabaud-Thorens.
  • La Jeune Lune, NRF, 1923. Traduction de l’anglais par Mme Sturge-Moore.
    • Le Jardinier d’amour; La Jeune lune, Paris, Gallimard, 1980.
  • Poèmes de Kabir (Songs of Kabir, 1915), 1936, traduit de l’anglais par H.Mirabaud-Thorens.
  • Cygne (Balaka, 1916, A Flight of Swans), Mercure de France, traduit par Kâlidâs Nâg et Pierre-Jean Jouve
  • La Corbeille de fruits (Fruit Gathering, 1916), NRF, 1920. Traduction de l’anglais par H.Du Pasquier. Contient Gitali, Gitimalya, Chitra, Smarana, Balaka, Utsarga, Katha, Kheya.
  • La Fugitive (The Fugitive, 1921), NRF, 1922. Traduit de l’anglais par R Brimont et H.Mirabaud-Thorens.
    • La Fugitive, poèmes de Kabir, Gallimard, Connaissance de l’Orient, 2004.
  • L’Écrin vert (Patraputa, 1932), Gallimard, 2008, traduit du bengali par S.G.Banerjee Contient Allée (Bîthikd), Bourgeons (Patraputa), Shydmali.
  • Poèmes chantés/Song-poems, Michel de Maule (édition trilingue), 2005
  • L’Esquif d’or, Anthologie de l’œuvre poétique de R.Tagore, (The Golden Boat, 1932), Gallimard, 1997. Traduit du bengali par S.G.Banerjee
  • De l’aube au crépuscule, Table ronde, Esotérie, 1998, Points, 2008

Romans

  • Le Naufrage (Naukadubi, 1905), NRF, 1929. Traduction de l’anglais par H.Mirabaud-Thorens.
    • Le Naufrage, Gallimard, 1999, 2002
  • Gora (Gora, 1907), Robert Laffont, 1961. Traduction de l’anglais par M.Glotz, revu à partir du bengali par Pierre Fallon.
    • Gora, Serpent à plumes, Rocher, 2002
  • La Maison et le Monde (Ghare Baire 1916, The Home and the World), Payot, 1921. Traduit de l’anglais par F.Roger-Cornaz.
  • Quatre chapitres (Char Adhyaya, 1934), Éditions Zulma, 2010. Traduit du bengali par F. Bhattacharya. Ce roman a donné lieu à des adaptations au théâtre et au cinéma.
  • Charulata (Nastanirh, 1901The Broken Nest), Éditions Zulma, 2009. Traduit du bengali par F. Bhattacharya
  • Kumudini (Yogayog, 1929), Éditions Zulma, 2013. Traduit du bengali par F. Bhattacharya

Théâtre

  • Le Cycle du printemps (Phalguni, 1916, The Cycle of Spring), Stock, 1926. Traduit de l’anglais par H.Mirabaud-Thorens.
  • Le Roi de la chambre sombre (Raja, 1910, The King of the Dark Chamber, 1914), Genève, Aviatic, 1952.
  • La Machine. Drame en un acte et en prose, Rieder, 1929. Traduit du bengali par F.Benoit et A.C.Chakravarty.
  • Amal et la lettre du roi, 1924. Traduit de l’anglais par A.Gide.
    • Amal et la lettre du roi, Gallimard, 1962

Recueils de nouvelles

  • Mashi, Gallimard, 1925. Traduction de l’anglais par H.Du Pasquier.
    • Mashi, Gallimard, Connaissance de l’orient, 1991 (EAN13 : 9782070723065 )
  • Épousailles et autres histoires (nouvelles isues de Galpaguchcha), Paris, Félin, 1989
  • Le Vagabond et autres histoires (nouvelles issues de Galpaguchcha), NRF, 1962. Traduit du bengali par Christine Bossennec et Kamaleswar Brattacharta.
    • Le Vagabond et autres histoires, Gallimard, 1983. Contes.
  • Aux bords du Gange et autres nouvelles, Gallimard, 2010. Traduit de l’anglais par H.Pasquier.
  • La Petite Mariée suivi de Nuage et soleil, Gallimard, Folio, 2004. Traduit du bengali par C. Bossennec et K. Bhattacharya
  • Histoires de fantômes indiens, Cartouche, 2006 (EAN13 : 9782915842111) et Arléa, 2008. Traduit du bengali par Ketaki Dutt-Paul et Emmanuel Pierrat. Nouvelles fantastiques.
  • Le Prince charmant et quatorze autres contes, Editions C;-A Hogman, 1946. Illustrations de Andrée Karpèles. Traduction d’Amrita.
  • Kabuliwallah, Éditions Zulma, 2016. Traduit du bengali par Bee Formentelli

Essais et mémoires

  • Souvenirs (Jivansmriti, 1912, My Reminiscences, 1917), NRF, 1924. Traduit de l’anglais par E.Pieczynska.
    • Souvenirs, Gallimard, Connaissance de l’Orient, 1992.
  • Sadhana (Sadhana, 1916, Sâdhanâ : The Realisation of Life1913), Albin Michel, 1996. Traduction de Jean Herbert
  • Les Oiseaux de passage (Stray Birds, 1916), Le Noroît, 2008. Traduit de l’anglais et présenté par Normand Baillargeon. Recueil d’aphorismes.
  • La Religion de l’homme (The Religion of Man, 1931), Paris, Rieder, 1933. Traduit de l’anglais par J. Droz-Viguié.
  • Nationalisme (Nationalism, 1917), Paris, Delpeuch, 1931. Traduit de l’anglais par Cecil Georges-Bazile.
  • Lettres à un ami, Rieder, 1931.
  • Souvenirs d’enfance (Chelebela, 1940, Boyhood Days ), NRF, 1964. Traduit du bengali par C.Bossenec et R.Datta.
    • Souvenirs d’enfance, Gallimard, 1985
  • Vers l’homme universel (Towards Universal Man, 1961), NRF, 1964. Traduit de l’anglais par K.Johnston.
    • Vers l’homme universel, Paris, Gallimard, 1986
  • La Demeure de la paix, Stock, Philosophie, 1998, Traduit du bengali par Renée Souchon (EAN13 : 9782234049796)
  • Le Christ, Editions Brepols, 1995

Le mot de la rédaction à propos de cet auteur

A venir prochainement.

NOTA BENE : L’avis de la rédaction est purement personnel et nous ne prétendons en aucun cas que cette critique littéraire soit à prendre comme une vérité absolue. Nous vous invitons donc à laisser votre propre critique dans les commentaires et à noter ce livre afin d’avoir un avis général représentant au mieux la foule des lecteurs.

En savoir plus sur les livres de cet auteur

Découvrez ci-contre les livres de Rabindranath Tagore répertoriés dans ReadTrip.

La maison et le monde – Rabindranath Tagore

la sensibilité indienne qui touche en plein...

Votre avis et vos impressions sur cet auteur

Parce que ReadTrip se veut avant tout un site communautaire d’échange, nous vous invitons à noter cet auteur et à partager vos impressions sur celui-ci.

Vous souhaitez attribuer une note ?

5/5 (1)

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher un autre livre par secteur géographique

Search
Nous n'avons trouvé aucun résultat pour cette localisation
Nous ne comprenons pas la localisation
  • - Make sure all street and city names are spelled correctly.
  • - Make sure your address includes a city and state.
  • - Try entering a zip code.
Chercher