Profanation – Jussi Adler Olsen

Profanation – Jussi Adler Olsen

Miséricorde

par Jussi Adler Olsen

Résumé du roman “Profanation” de Jussi Adler Olsen

Sur le bureau de l’inspecteur Carl Mørck, chef du département V, le dossier d’un double meurtre commis en 1987 et impliquant une bande de fils de famille, innocentée par les aveux « spontanés » d’un des leurs. Mørck s’aperçoit que l’affaire a été hâtivement bouclée et décide de reprendre l’enquête. Cercles fermés des milieux d’affaires, corruption au plus haut niveau, secrets nauséabonds de la grande bourgeoisie… Adler-Olsen mêle suspense implacable et regard acerbe sur son pays. Après MiséricordeProfanation ne décevra pas les fans du cynique Carl Mørck et de son assistant syrien, l’imprévisible Assad.

En savoir plus sur l’auteur

Vous souhaitez en savoir un peu plus sur Jussi Adler Olsen, ses romans, les lieux qui l’ont inspiré et ceux où il a vécu ?

Lieux cités dans le livre “Profanation” de Jussi Adler Olsen

  • Gare centrale de Bernstorffsgade à Copenhague, Hovedstaden, Danemark
  • Flyndersovej à Rorvig, Sjælland, Danemark
  • Maison à Dybeso, Sjælland, Danemark
  • Stenlose, Hovedstaden, Danemark
  • Store Kongensgade à Copenhague, Hovedstaden, Danemark
  • Bout de Fasanvej à Roskilde, Sjælland, Danemark
  • Hillerod lac Slotso à Kolding, Syddanmark, Danemark
  • Maison à Rungsted, Hovedstaden, Danemark
  • Immeuble sur Vesterbrogade à Copenhague, Hovedstaden, Danemark
  • 62, Orbaekgade à Amager, Øresund, Danemark
  • Gare de Copenhague, Hovedstaden, Danemark
  • Appartement à Gammel kongevej à Copenhague, Hovedstaden, Danemark
  • Prison de Vridsløselille, Hovedstaden, Danemark
  • Immeuble de Dybbilsgade près de la place enghave à Copenhague, Hovedstaden, Danemark
  • Hôpital de Bispebjerg, Copenhague, Hovedstaden, Danemark
  • Magasin de vêtements grande taille près de Stroget à Copenhague, Hovedstaden, Danemark
  • Lycée de Rodovre, Hovedstaden, Danemark
  • Planétarium de Copenhague, Hovedstaden, Danemark
  • Appartement en face de la gare de Rodovre, Hovedstaden, Danemark
  • 31 gran Via, près de la station de métro Callas à Madrid, Province de Madrid, Espagne
  • Marina de Rungsted, Hovedstaden, Danemark
  • Ejlstrup, Syddanmark, Danemark

Le mot de la rédaction à propos de ce livre

On ne peut pas dire que ma rencontre avec Carl dans “Miséricorde” fut une réussite. On m’a conseillé de m’accrocher et de continuer et j’ai bien fait ! Effectivement, j’ai préféré “Profanation” à “Miséricorde”alors que pourtant, l’enquête en soi m’a moins convaincue dans ce tome-ci.

Il n’y a pas de grand mystère ni de retournement de situation. C’est finalement un roman policier assez classique avec ici une histoire de fond un peu tirée par les cheveux dans un milieu qui ne m’intéresse pas particulièrement et ne me fait pas envie mais … j’accroche de plus en plus avec le duo Carl/Assad

Jussi Adler Olsen commence ici à gommer ce que je n’avais pas aimé dans le premier tome. Carl se fait moins con et désinvolte, Assad prend plus d’importance et on découvre le personnage de Rose, qui vient compléter l’équipe et qui j’espère, va aussi évoluer par la suite. En fait, j’ai intégré le fait qu’il fallait vraiment prendre le personnage de Carl au second degré et une fois ce paramètre intégré la vision de ma lecture a changé et j’ai découvert une écriture finalement assez drôle. Sans oublier que Carl Morck se transforme petit à petit en roi de la punchline ce qui donne un vrai caractère à son personnage. 

Petit bémol pour moi, les traductions un peu hasardeuses parfois dans le texte ou les commentaires explicatifs qui semblent avoir été oubliés dans le texte.

En bref, ce n’est pas un livre qui va me marquer durablement ni une saga au suspense haletant mais j’apprécie de plus en plus les personnages que l’auteur propose et le ton plutôt drôle employé. C’est ce que j’appelerais un roman policier détente que j’ai lu avec beaucoup de plaisir. 

Un policier doudou dont je lirai la suite même si, soyons clairs, l’attente du tome suivant n’est pas insoutenable. Parfait pour les non-initiés au genre. 

NOTA BENE : L’avis de la rédaction est purement personnel et nous ne prétendons en aucun cas que cette critique littéraire soit à prendre comme une vérité absolue. Nous vous invitons donc à laisser votre propre critique dans les commentaires et à noter ce livre afin d’avoir un avis général représentant au mieux la foule des lecteurs.

Votre avis et vos impressions sur ce livre

Parce que ReadTrip se veut avant tout un site communautaire d’échange, nous vous invitons à noter ce livre et à partager vos impressions sur celui-ci.

Vous souhaitez attribuer une note ?

3/5 (1)
Rechercher un autre livre par secteur géographique
Search
Nous n'avons trouvé aucun résultat pour cette localisation
Nous ne comprenons pas la localisation
  • - Make sure all street and city names are spelled correctly.
  • - Make sure your address includes a city and state.
  • - Try entering a zip code.
Chercher

Miséricorde – Jussi Adler Olsen

Miséricorde – Jussi Adler Olsen

Miséricorde

par Jussi Adler Olsen

Résumé du roman “Miséricorde” de Jussi Adler Olsen

Pourquoi Merete Lyyngaard croupit-elle dans une cage depuis des années ? Pour quelle raison ses bourreaux s’acharnent-ils sur la jeune femme ? Cinq ans auparavant, la soudaine disparition de celle qui incarnait l’avenir politique du Danemark avait fait couler beaucoup d’encre. Mais, faute d’indices, la police avait classé l’affaire. Jusqu’à l’intervention des improbables Carl Mørck et Hafez el Assad du Département V, un flic sur la touche et son assistant d’origine syrienne. Pour eux, pas de cold case … Couronné par les prix scandinaves les plus prestigieux, le thriller de Jussi Adler-Olsen, première enquête de l’inspecteur Mørck, est un véritable phénomène d’édition mondial.

Ce qu’en disent les critiques littéraires

Les raisons d’un fol engouement ? Deux personnages sympathiques et attachants, et une histoire à l’efficacité démoniaque.

Marianne Payot, L’Express

En savoir plus sur l’auteur

Vous souhaitez en savoir un peu plus sur Jussi Adler Olsen, ses romans, les lieux qui l’ont inspiré et ceux où il a vécu ?

Lieux cités dans le livre “Miséricorde” de Jussi Adler Olsen

  • Parlement de Copenhague, Hovedstaden, Danemark
  • Préfecture de police de Copenhague, Hovedstaden, Danemark
  • Clinique à Hornbaek, Sjælland, Danemark
  • Amager, Øresund, Danemark
  • Maison à Stevns, Sjælland, Danemark
  • Quartier Ronneholt à Allerod, Sjælland, Danemark
  • Centre Egely à Frederikssund, Sjælland, Danemark
  • Maison à Magleby, Sjælland, Danemark
  • Service de santé à Stevns, rue Bjaelkerup, Sjælland, Danemark
  • Rue Nansensgade à Copenhague, Hovedstaden, Danemark
  • Christiansborg, Prins Jørgens Gård 1, 1218 København, Hovedstaden, Danemark
  • Maison à Frederiksberg, Hovedstaden, Danemark
  • Maison sur les hauteurs de Valby, Copenhague, Hovedstaden, Danemark
  • Commissariat de police de Soro, Sjælland, Danemark
  • Bureau de l’ancien port de Copenhague, Hovedstaden, Danemark
  • Vejlands allée, Copenhague, Hovedstaden, Danemark
  • Institut pour enfants à Tisvildeleje, Hovedstaden, Danemark
  • Maison sur la route de Strohusvej à Greve, Sjælland, Danemark

Le mot de la rédaction à propos de ce livre

“Miséricorde” de Jussi Adler Olsen est un récit qui met un certain temps à démarrer. J’ai eu du mal avec le personnage de Carl que j’ai trouvé égoïste, féniant et bourré de préjugés. J’ai aussi eu du mal avec les descriptions faites des femmes dans ce récit. Au travers de Carl on a droit à un discours plutôt dénigrant à la limite du misogynisme. Je n’ai pas particulièrement aimé non plus la façon dont Carl traite Assad et la façon dont Assad est décrit. Là encore, j’ai trouvé ça plutôt réducteur. 

Malgré tout, j’ai beaucoup aimé les chapitres concernant la femme séquestrée que j’ai trouvé plus intéressants. Nous avons dans ce roman beaucoup de références à la culture et aux marques danoises qui du coup ne m’ont rien évoqué. Mais plus le récit avançait, plus je voulais connaître la fin. S’il n’y a pas de grosse révélation finale j’ai plutôt aimé la fin, pas tant dans les actions qui s’y passent mais dans les sentiments qu’elle fait naître chez le lecteur et chez certains personnages. 

Ce fut donc loin d’être le coup de coeur attendu néanmoins après l’avoir terminé je dois reconnaître que bien qu’il y ai des défauts selon moi et quelques longueurs, ce fut tout de même une lecture intéressante et je me pencherai sur la suite des aventures du Département V en espérant que Carl trouve un peu plus grâce à mes yeux et qu’Assad occupe la place qui lui revient.

NOTA BENE : L’avis de la rédaction est purement personnel et nous ne prétendons en aucun cas que cette critique littéraire soit à prendre comme une vérité absolue. Nous vous invitons donc à laisser votre propre critique dans les commentaires et à noter ce livre afin d’avoir un avis général représentant au mieux la foule des lecteurs.

Votre avis et vos impressions sur ce livre

Parce que ReadTrip se veut avant tout un site communautaire d’échange, nous vous invitons à noter ce livre et à partager vos impressions sur celui-ci.

Vous souhaitez attribuer une note ?

Pas encore de note.
Rechercher un autre livre par secteur géographique
Search
Nous n'avons trouvé aucun résultat pour cette localisation
Nous ne comprenons pas la localisation
  • - Make sure all street and city names are spelled correctly.
  • - Make sure your address includes a city and state.
  • - Try entering a zip code.
Chercher

Délivrance – Jussi Adler Olsen

Délivrance – Jussi Adler Olsen