Allumer le chat – Barbara Constantine

Allumer le chat – Barbara Constantine

Allumer le chat

par Barbara Contantine

Résumé du roman “Allumer le chat” de Barbara Contantine

“Il se plante devant la porte ouverte, jambes écartées, poings sur les hanches. Il hume l’air. La nuit s’annonce douce et tranquille. Mais d’un seul coup, ses sourcils se froncent, une ombre passe, et sans se retourner …
– Passe-moi le fusil, j’vais allumer le chat !
Il n’a pas bu pourtant, juste quelques verres de rouge au dîner, autant dire rien.
– Et pourquoi tu veux l’allumer, dis ?
– Quand il me regarde, j’ai l’impression qu’il se fout de ma gueule. Alors là, j’en ai marre … Je vais lui régler son compte à ce salopard !”

Le premier roman de Barbara Contantine, tendre sans être gentillet, ironique mais bienveillant, irrésistible et réjouissant.

Ce qu’en disent les critiques littéraires

Un éclat de rire, un pied de nez sautillant au nombrilisme et aux gravités de l’existence.
Clara Dupont-Monod, Marianne

Un art spectaculaire pour enchanter le quotidien.
Astrid de Larminat, Le Figaro

Des pages revigorantes, un délicieux délire.
Hubert Prolongeau, Le Journal du Dimanche

En savoir plus sur l’auteure

Vous souhaitez en savoir un peu plus sur Barbara Contantine, ses romans, les lieux qui l’ont inspiré et ceux où il a vécu ? C’est par ici !

Lieux cités dans le livre “Allumer le chat” de Barbara Contantine

  • Biarritz, Pyrénées-Atlantiques (Nouvelle-Aquitaine), France
  • Missoula, Montana, Etats-Unis

Le mot de la rédaction à propos de ce livre

Je ne m’attendais pas du tout à ce genre de livre en lisant la 4ème de couverture de “Allumer le chat” de Barbara Contantine.

L’auteure nous sert ici une mosaïque de portraits de petites gens, pas vraiment gâtés par la vie. J’avoue qu’au début j’ai trouvé son style et ses personnages un peu (beaucoup) caricaturaux mais malgré tout, j’ai fini par les trouver touchants. Les chapitres courts et le fait que l’on passe d’un personnage à un autre rend le récit très rythmé. Je n’ai par contre pas comprit l’utilisation d’un narrateur extérieur dans certains chapitres et du “je” dans d’autres. L’utilisation d’un langage “charretier” par moment ne m’a pas dérangé même si je ne trouve pas que ce soit forcément utile. Pas besoin de ça pour comprendre les personnages et leur situation. Certains passages rocambolesques et parfois grotesques sont peut être un peu “too much” (je pense surtout aux différents décès en disant ça) mais au final cette fresque qui tient de la famille Groseille est touchante, attachante et laisse transpirer une note d’espoir. Barbara Constantine fait la part belle aux petits bonheurs de la vie, dans un monde tout en nuances de gris. Une lecture plutôt agréable malgré ses imperfections.

NOTA BENE : L’avis de la rédaction est purement personnel et nous ne prétendons en aucun cas que cette critique littéraire soit à prendre comme une vérité absolue. Nous vous invitons donc à laisser votre propre critique dans les commentaires et à noter ce livre afin d’avoir un avis général représentant au mieux la foule des lecteurs.

Votre avis et vos impressions sur ce livre

Parce que ReadTrip se veut avant tout un site communautaire d’échange, nous vous invitons à noter ce livre et à partager vos impressions sur celui-ci.

Vous souhaitez attribuer une note ?

4/5 (1)

Rechercher un autre livre par secteur géographique

Search
Nous n'avons trouvé aucun résultat pour cette localisation
Nous ne comprenons pas la localisation
  • - Make sure all street and city names are spelled correctly.
  • - Make sure your address includes a city and state.
  • - Try entering a zip code.
Chercher